Ergonomie au travail : prévention des TMS

L’ergonomie en entreprise est l’étude scientifique des conditions des salariés dans leur environnement de travail. Les ergonomes contribuent à la conception et à l’évaluation des tâches, de l’aménagement du poste de travail et du système organisationnel. L’ergonomie tend à répondre aux besoins économiques de l’entreprise en optimisant la productivité du personnel par le biais du confort et de la sécurité des salariés.

Afin de comprendre pourquoi l’ergonomie au travail est primordial pour préserver sa santé, il faut d’abord comprendre le mode de fonctionnement des TMS. Je vous conseille fortement de lire la première partie de l’article que vous pouvez retrouver grâce au lien suivant : Les TMS, Troubles Musculo-Squelettiques.

Quelques Chiffres

Selon le gouvernement :

·         Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) sont la 1ère cause de maladies professionnelles en France. Elles représentent 87% des maladies professionnelles. Il faut savoir que 45 % des TMS entraînent des séquelles permanentes.

·         En 2016,  48 762 maladies professionnelles ont entraîné un arrêt de travail ou une réparation financière en raison de séquelles, contre 50 960 en 2015.

·         Ceci constitue un véritable problème de santé publique qui a provoqué 10,9 millions de journées de travail perdues pour cause d’incapacité, soit 2,2 milliards d’euros imputés aux entreprises. Pour rappel, 9,4 millions de journées de travail avaient été perdues en 2010, soit  930 millions d’euros de frais couverts par les cotisations des entreprises.

Quelle population est touchée par les TMS ?

Tous les secteurs sont concernés, les professionnels du secteur primaire et secondaire représentent la majorité des cas des TMS. Le risque existe également dans le secteur tertiaire avec les activités sédentaires. Après de longues années de travail les douleurs apparaissent, elles sont causées par des gestes répétitifs, des postures statiques prolongées, des efforts importants, des amplitudes articulaires extrêmes, du stress et des facteurs psychosociaux.

Les professionnels les plus exposés ont  une activité physique imposant des efforts et des gestes répétitifs. Par exemple le syndrôme du canal carpien touche principalement les agriculteurs, les jardiniers, les coiffeurs, les professionnels du bâtiment et de l’automobile… Si l’industrie et l’agriculture engendrent davantage de TMS par leurs conditions de travail, le nombre de salariés touchés, travaillant dans le secteur de l’informatique est en augmentation. L’ergonomie devient indispensable, une mauvaise organisation du plan de travail favorise énormément l’apparition des TMS.

L'Ergonomie du poste de travail

bien se tenir sur son ordinateur
tiré de efficience : santé au travail

De nos jours, les nouvelles technologies ont changé notre façon de travailler. Même si le matériel, les outils et les postes de travail ont sensiblement progressé, le niveau de connaissance en ergonomie des salariés reste insuffisant pour limiter les TMS. L’activité de bureautique comporte des risques pour les salariés s’ils ne répondent pas à certains critères.

Voici quelques exemples permettant de rendre son poste de travail ergonomique :

L’ergonomie du poste de travail : Le critère principal est le confort articulaire et visuel. Pensez à nettoyer l’écran, zoomer sur les petits caractères… Si vous avez une activité plutôt sédentaire il est préférable de travailler sur un ordinateur fixe.

  • Faites en sorte que l’écran soit perpendiculaire aux fenêtres pour éviter les reflets.
  • Positionnez l’écran de l’ordinateur face à vous, à une distance de 15 cm de façon à avoir la tête droite et le regard horizontal. Ce paramètre peut varier en fonction de la correction visuelle. Afin de limiter la fatigue visuelle vous pouvez incliner l’écran  en arrière. Il existe différents accessoires comme une station d’accueil ou des supports permettant de brancher son ordinateur portable à un clavier et un écran externe.
  • En fonction de votre tâche, placez vos documents ou le clavier au bord du bureau et la souris le plus près possible du clavier. Si vous travaillez sur ordinateur portable il est nécessaire d’investir dans un clavier filaire ou bluetooth.

L’ergonomie du siège : Si une pression sous les cuisses ou des tensions musculaires apparaissent vous pouvez régler le problème avec l’un des conseils ci-dessous:

  • Réglez la hauteur du siège de façon à avoir les pieds au sol et les mains à hauteur du clavier. Les épaules doivent être relâchées, les coudes près du corps et les mains à hauteur des coudes. Il est possible de rajouter un coussin sur l’assise ou un repose-pied afin de respecter au mieux tous ces paramètres.
  • Il est conseillé d’incliner légèrement l’assise vers l’avant pour que les genoux soient plus bas que les hanches.
  • Ajustez le support lombaire au niveau du creux du bas de votre dos de façon à être soutenu et garder le dos droit. Pour cela il est nécessaire d’avoir le bassin contre le dossier et être calé au fond du siège.
  • Vous pouvez incliner légèrement le dossier vers l’arrière selon votre confort.
  • Les accoudoirs sont là pour reposer les bras, ils ne doivent en aucun cas gêner vos mouvements.

Le prochain article portera sur les étirements : vous pourrez trouver différents exemples d’étirements afin de limiter les douleurs liées aux TMS.