Ostéopathe pour bébés

Ostéopathe pour bébés

Être Ostéopathe pour bébés nécessite une formation pédiatrique complémentaire. Grâce à cette formation, Julien Chabert Ostéopathe pour nourrissons, apporte une prise en charge adaptée et est en mesure de donner les conseils appropriés aux parents. La prise en charge d’un bébé en ostéopathie est délicate. Les mobilisations articulaires et le traitement digestif doivent être effectués avec une grande précision et beaucoup de finesse. Aucune manipulation avec « crack » articulaire n’est  pratiquée sur un nourrisson. 

Une consultation chez l’Ostéopathe ne remplace aucunement la consultation chez le pédiatre. L’Ostéopathe pour bébés ne prend en charge que les pathologies mécaniques, en cas de doute prenez rendez-vous avec votre médecin ou votre pédiatre.

Comme les adultes, les bébés peuvent présenter des troubles fonctionnels entraînant un inconfort voir des douleurs, notamment aux niveaux des cervicales et digestif. L’ostéopathie pédiatrique permet de soulager efficacement votre bébé de façon non invasive dès le premier mois de vie. Les techniques employées sont des mobilisations articulaires et des techniques de massages et de détente des organes digestifs . Les résultats obtenus peuvent être spectaculaires lorsque la prise en charge se fait rapidement dans la mesure où les bébés y sont très réceptifs.

Quels sont les troubles fonctionnels retrouvés chez les bébés ?

Les nourrissons peuvent présenter différents troubles mécaniques entraînant un inconfort voir des douleurs. Face à cette situation d’inconfort, votre bébé vous le fera savoir, ce qui pourra vous inquiéter et se répercutera indirectement sur votre confort de vie. L’ostéopathie peut apporter des solutions à ces troubles articulaires, digestifs ou encore crâniens. 

La principale pathologie articulaire est le torticolis du nourrisson. On l’identifie lorsque le bébé a souvent la tête du même côté pour dormir. À moyen terme, cela peut entraîner une déformation du crâne, aussi appelée plagiocéphalie. La tête d’un bébé est « molle », les os du crâne ne sont pas encore soudés ce qui le rend malléable, un appui prolongé sur la même zone va donc déformer le crâne progressivement.

Au niveau digestif, les nourrissons sont souvent sujets aux reflux gastro-œsophagiens (RGO), pouvant mettre en évidence un estomac hypertonique et sensible à la palpation. Ils peuvent également présenter des troubles du transit avec une tendance à la constipation.

Le trouble du sommeil, encore appelé coliques du nourrisson, est très fréquent chez le nouveau-né. Il peut être révélateur d’un inconfort au niveau digestif ou articulaire.

D’autres troubles peuvent amener les parents à consulter un Ostéopathe, un canal lacrymal bouché, des otites à répétition… Si vous avez un doute sur le confort et le bien-être de votre bébé,  Julien Chabert Ostéopathe saura prendre en charge votre nourrisson avec douceur et vous apportera les conseils appropriés. Pour prendre rendez-vous contactez le 06 64 34 99 05.

D’où proviennent ces troubles fonctionnels ?

C’est une des questions qui revient le plus souvent lors des consultations au cabinet.

Chez l’adulte, les pathologies mécaniques surviennent généralement suite au maintien de mauvaises postures ou après un mauvais mouvements, ce qui n’est pas le cas chez un bébé.

Différents facteurs ont été mis en avant afin d’expliquer ces troubles fonctionnels chez le nourrisson:

La première étant que durant la vie intra-utérine, le bébé peut se retrouver dans une mauvaise position, ce qui aura une répercussion et qui se manifestera donc par des troubles fonctionnels à l’avenir.

Les troubles fonctionnels chez le bébé peuvent être liés à de nombreux paramètres. En effet, un blocage articulaire chez le bébé peut intervenir au moment de l’accouchement pour ces différentes raisons:

  • L’utilisation d’outils d’extraction (forceps, ventouse…),                            
  • La durée de l’accouchement, s’il est long (+ de 8h) ou court (- de 2h),                                                                           
  • Les conditions de l’accouchement (souffrance fœtale, césarienne en urgence…)                                         
  • La présentation du bébé au moment de l’accouchement, qui peut être en siège, la tête en extension etc…

Articles sur le sujet