Explication scientifique du Crack Articulaire

Le Crack articulaire est un phénomène produit lors d’une manipulation sur une articulation raide. On l’assimile souvent au choc entre 2 os, au frottement des tendons, au fait de remettre une articulation / vertèbre en place… En lisant ces articles vous saurez tout sur le crack articulaire.

Le contenu étant trop dense cet article sera divisé en 2 parties :

  1. La raideur articulaire et le Crack Articulaire
  2. La manipulation articulaire et ses conséquences sur une articulation raide (lien en bas de page)

Qu'est ce qu'une Articulation ?

La cavité articulaire se situe au sein des articulations, c’est l’espace potentiel délimité par les cartilages articulaires ainsi que par la membrane synoviale, ces 2 éléments forment la capsule articulaire. La cavité articulaire est remplie d’un liquide qu’on appel la synovie. (figure 1.)

  • Le cartilage articulaire recouvre les os, il réduit leur friction pendant le mouvement et contribue à amortir les chocs.
  • La membrane synoviale sécrète la synovie qui lubrifie les faces internes de la capsule articulaire afin de réduire la friction des os et d’absorber les chocs.
  • La synovie sert à la nutrition du cartilage, à l’amortissement des contraintes en maintenant un certain espace entre les os. Elle a également un rôle dans la raideur articulaire.

Il faut savoir que l’imperméabilité de la capsule articulaire isole complètement l’articulation, lui conférant sa propre pression.

anatomie articulation
Fig 1.Radiographie d'une Articulation

Définition de la raideur Articulaire

1.                Définition de la raideur

 C’est la caractéristique qui indique la résistance à la déformation élastique d’un corps. Mathématiquement parlant, cela représente le rapport force-longueur, qui caractérise le degré de déformation sous la contrainte. (F=force / ΔL= variation de longueur / K=raideur)

F = k.ΔL donc K = F/ΔL

Ainsi pour apprécier la raideur d’un corps, il faut mesurer sa déformation ou variation de longueur en fonction d’une force appliquée avec une intensité connue.

2.                Les composantes de la raideur articulaire

La raideur articulaire dépend de différents facteurs qui amènent à distinguer plusieurs  composantes :

  • La raideur passive synoviale : elle a la capacité d’attirer deux surfaces articulaires entre elles via un phénomène de capillarité. Ce phénomène est similaire à l’effet d’une ventouse, il est donc possible grâce à l’imperméabilité de la membrane synoviale qui isole complètement la cavité articulaire.
  • La raideur active : Elle est directement liée à la capacité contractile des muscles gérant l’articulation. L’état de contraction de ces muscles est régulé par des informations neurologiques
  • La raideur passive tissulaire : Elle est liée à la raideur des tissus péri-articulaires, qui dépendant principalement de la teneur hydrique des tissus (plus un tissus est composé d’eau, plus il se déforme)
  • La raideur de contact : Elle est générée par les contacts du tissu cartilagineux des deux os adjacents lors d’un mouvement

Le Crack Articulaire : la Cavitation

1.                Définition du crack articulaire, dit : la cavitation 
Le crack articulaire est un phénomène appelé cavitation articulaire. Celle-ci se définit par la formation de bulles d’air par diminution de pression au sein d’un milieu liquide initialement homogène (Figure 2.). On peut donc la résumer en un changement d’état d’un corps qui passe en partie d’un état liquide à un état gazeux. Ceci s’explique par la thermodynamique.

2.                Thermodynamique et loi des gaz parfaits
Le diagramme ci-cdessous montre qu’un corps peut se présenter sous différents états (solide, liquide ou encore gazeux). Il montre également que le changement d’état d’un corps est influencé par la variation de pression ou de la température.

Ce changement d’état est réversible.

changement d'état d'un corps
Fig 2. changement d'état d'un corps en thermodynamique

Afin de comprendre ce phénomène nous pouvons utiliser la « loi des gaz parfait en équilibre thermodynamique ». La loi des gaz parfait (loi d’Avogadro ; 1811) dit :

P*V = n*R*T .Cela revient à dire que : P = (n*R*T)/V

(P= Pression / V= Volume / n= Quantité de matière / R= Constante des gaz parfaits  / T= Température

Dans cette formule, la pression qui est statique est égale à la quantité de matière multipliée par la température, le tout divisé par le volume. Si la température n’est pas modifiée, on conclue que la pression est inversement proportionnelle au volume (Loi de Boyle-Mariotte ; 1676). L’augmentation de volume d’un espace définit et imperméable entraînera alors une dépression au sein de cet espace.

Une variation du volume articulaire va entraîner la formation d’une bulle d’air et va provoquer le phénomène de cavitation appelé plus communément le crack articulaire.

FIN de la 1ère partie de l’article. Pour lire la 2ème partie, cliquez sur le lien suivant :
La Manipulation & ses conséquences sur une articulation raide