Si le métier est reconnu en France depuis 2002 et la pratique professionnelle dépendante d’une
autorisation délivrée par l’Etat à l’issue du diplôme, il n’existe pas de Conseil de l’Ordre pour
réglementer l’installation des ostéopathes. Depuis plusieurs années, la population professionnelle a
fortement augmenté et l’activité est devenue très concurrentielle. Il faut donc bien se renseigner sur
les besoins en fonction des zones géographiques.

Choisir son école

< p>Si vous souhaitez devenir ostéopathe, il faut vous poser préalablement les bonnes questions sur les
différentes pratiques de l’ostéopathie, les modalités des formations, la qualité de l’enseignement des
différentes écoles : inscription au Répertoire National des Certifications Professionnelles, qualification
et expérience des professeurs, formation pratique clinique, partenariats avec des professionnels…
 Je pratique personnellement l’ostéopathie biomécanique (lien vers l’actu sur le sujet) et
j’ai fait mes études à l’école Ostéobio de Cachan en région parisienne (lien vers le site ?).
Depuis la réforme de 2014, les écoles répondent aux exigences attendues par les professionnels en
termes de qualité et de sécurité des soins. Il existe toutefois des nuances qu’il faut étudier,
principalement sur la formation pratique clinique : les stages chez les professionnels en observation
puis en consultation, l’apprentissage dans la clinique interne de l’établissement, le nombre de
consultations validées en fin de cursus…
 Il ne faut pas hésiter à découvrir les écoles lors des journées portes-ouvertes afin de choisir
en fonction de vos attentes.

Accéder à la formation

 

Différentes voies sont possibles pour accéder au métier d’ostéopathe :
 Les bacheliers peuvent intégrer une école qui dispensera une formation à plein temps en 5
ans. Les candidats sont sélectionnés sur la base d’un dossier et d’un entretien.
 Les titulaires d’un diplôme de professionnel de santé peuvent bénéficier d’une formation
aménagée.
 Les médecins peuvent réaliser une formation universitaire de type DU (Diplôme Universitaire)
de médecine manuelle – ostéopathie.
Les études
Les études durent 5 ans (parfois 6 ans, selon les écoles). Elles se déroulent en temps plein avec des
cours magistraux et des travaux dirigés. Chaque année est divisée en Unités d’Enseignement qu’il faut
valider pour accéder à l’année suivante.
La 1 ère année est consacrée à l’acquisition des connaissances théoriques avec, en particulier, les cours
d’anatomie. Ces cours sont dispensés par des professionnels de santé diplômés.

Les 2 ème et 3 ème années sont orientées vers l’acquisition des pratiques et des savoir-faire : l’anatomie
fonctionnelle, les articulations, le rôle des muscles, les dysfonctionnements, les pathologies qui s’y
rapportent et comment les traiter.
 L’étudiant apprend les bases du métier et, dès le départ, à définir si une pathologie est
bien du ressort de l’ostéopathe ou si le patient doit être réorienté vers un autre
professionnel de santé.

Les 4 ème et 5 ème années sont destinées à la pratique avec des stages en milieu professionnel, des
consultations dans la clinique de l’établissement, soit 1500 heures de formation pratique clinique. Elles
sont ponctuées par la rédaction d’un mémoire de fin d’études.
(facultatif)

Les matières enseignées

La plupart des matières sont enseignées par des professionnels de santé.
• les sciences fondamentales
• La sémiologie des altérations de l’état de santé
• Les sciences humaines, les sciences sociales, la gestion, le droit
• Les fondements et modèles d’ostéopathie
• La pratique de l’ostéopathie
• Les méthodes et les outils de travail
• Le développement des compétences